Pour faire suite à l’article « Une campagne de médias sociaux sur Foursquare devient intéressante » publié en mai 2011, Foursquare vient d’atteindre le plateau des 10 millions d’utilisateurs!

C’est un chiffre impressionnant pour une entreprise qui n’a toujours aucun moyen de monétisation tangible (mais ça viendra annoncent-ils depuis 2 ans)! Pour les grandes marques, les agences et les responsables du marketing, il s’ouvre de plus en plus d’avenues de stratégies de médias sociaux par les applications de géolocalisation dans le futur.

Par exemple, American Express a conclu une entente avec Foursquare pour obtenir plus de visibilités à ses membres, tel que les détaillants de vêtements H&M et Sports Authority. La compagnie de carte de crédits a obtenu d’excellents résultats en récompensant d’un rabais chaque achat effectué avec une carte de crédit Amex liée à un compte Foursquare:

M. Edward P. Gilligan, vice président d’American Express, a affirmé dans une entrevue accordée au N.Y. Times que le lancement national est venu après des tests effectués durant la South by Southwest music & technology conference: « Les personnes qui se sont enregistrées au programme ont dépensées 20% plus que ceux qui n’avaient pas accès à ces rabais. […]C’est un taux de réponse plus haut que tout ce que nous faisons actuellement. »

Alors pourquoi pas des alternatives à Foursquare (10 millions d’utilisateurs)? Il y a Gowalla (4 millions), Google Latitude (10 millions), Loopt (5 millions) et Facebook Places (n/d). M. Gilligan répond que le système de loyauté bien implanté et accepté de Foursquare ainsi que sa maturité à travailler avec des gros joueurs a fait pencher la balance et non à ses compétiteurs. De plus, les utilisateurs de Foursquare représentaient une tranche d’âge bien précise

Voici les données les plus récentes fournies par l’équipe de 4square:
.

Posté le 22/06/2011

À propos de l'auteur

Jeremy Easterbrook

Président d'Index Web Marketing, Jérémy est certifié Google Analytics et Google Adwords. Diplômé en communications, ses spécialités sont les stratégies Web et la programmation. Jérémy est un perfectionniste doté d'une redoutable résistance au stress.