Parmi vos amis sur Facebook, comptez-vous des amis décédés? Si oui, vous êtes peut-être au courant de ce qui advient des comptes virtuels des gens qui ont fait leur dernière déconnexion.

On pourrait dire que sur Facebook, les gens ne meurent jamais. Toutefois, les proches des gens décédés ont la possibilité de faire certaines actions afin que le défunt ne soit pas simplement oublié.

Sur Facebook…

Sur le réseau social Facebook, il est possible de remplir un formulaire afin de signaler le profil d’une personne décédée. Le formulaire demande des informations telles que les nom et prénom de la personne décédée, l’adresse et l’URL associées au compte, le lien avec la personne, une preuve de décès (certificat, avis), etc. Il y a deux options, soit on peut faire la demande pour que le compte soit supprimé, soit on peut transformer la page en  mémorial. Si aucune mesure n’est prise, le compte continuera simplement d’exister, même s’il est inactif.

Bien sûr, cette méthode n’est pas sans lacunes, on rapporte plusieurs histoires à propos de gens qui ont remplis le formulaire plusieurs fois sans ne recevoir aucune réponse.

En Mode Mémorial

Peut-être comptez-vous un ou bien deux amis qui ont un profil en mode mémorial sur Facebook. Ces profils sont souvent très touchants car on y retrouve des messages laissés par des amis et des proches s’adressant à la personne défunte ou bien à sa famille. La barre de statut y est retirée et certaines informations personnelles sont masquées. La personne sera retirée des groupes auxquels elle appartenait et seulement ses amis actuels auront accès à cette page. De plus, il sera impossible de retrouver cette personne en faisant une recherche ou bien de lui envoyer une demande d’amitié.

Sur ces profils on pourra aussi retrouver des photos ou des informations concernant les funérailles.

Peut-on léguer un compte Facebook ?

Les comptes Facebook, ou autres, sont considérés comme des données personnelles. En fait, cette question n’a pas encore été tranchée légalement. Ce qui est recommandé, c’est de faire une liste de tous vos comptes virtuels avec leurs informations d’accès, avec un notaire par exemple. Petit problème, entre le moment où cette liste est créée et celui du décès, il est fort possible que certains comptes s’annulent, que d’autres s’ajoutent et que des mots de passe changent.

Malgré cela, c’est encore l’un des meilleurs moyens de protéger ses données personnelles après sa mort.

Il existe déjà des compagnies qui offrent des services d’exécution des dernières volontés pour nos comptes virtuels, My Digital Executor en est un.

Un exemple d’un groupe Facebook de type mémorial.

Selon moi, la meilleure solution pour s’assurer que nos comptes ne tombent pas à la dérive après notre mort serait la suivante : Soit, de créer un site web où chacun pourrait s’inscrire. Dans ce site, il serait possible de noter chacun de nos comptes virtuels avec les informations pour la connexion. Puis, la personne pourrait laisser les informations d’accès à ce compte seulement sur son testament. Non seulement ses proches auraient alors la possibilité de s’occuper de chaque compte après le décès, mais le défunt pourrait aussi mettre à jour ces informations régulièrement avant sa mort.

Posté le 21/09/2011

À propos de l'auteur

Arianne Matte

Rédactrice pour Index Web Marketing, Arianne Matte est étudiante en sciences de la nature au collégial. Ses spécialités sont la rédaction et le sens de l’organisation. Persévérante, Arianne apprend très rapidement et est efficace dans son travail.