Le Reynolds Journalism Institute a récemment publié une étude afin de comprendre comment les utilisateurs du iPad de Apple consomment les nouvelles. L’étude a été menée entre septembre et novembre 2010 et portait sur une population de 1 600 sujets. Si elle peut faire peur à certains médias imprimés, elle devrait surtout être prise comme un avertissement quant à la tendance de migration vers le numérique. Pour survivre, les quotidiens devront migrer vers le numérique. Quant au financement, il sera bien suffisant. Si certains décideront d’imposer des frais d’abonnement, d’autres miseront plutôt sur la publicité. Il suffit de lire les résultats de l’étude pour voir le potentiel publicitaire que représente le iPad et les tablettes en général !

Des répondants masculins, éduqués et bien nantis:

  • Les répondants étaient de hommes à 80 %;
  • 76,3 % détenaient au moins un baccalauréat et 38% détenaient au moins une maîtrise;
  • 55,6 % déclarent un revenu de plus de 100 000  $;
  • Près d 75 % des utilisateurs de iPad possédaient aussi une iPhone;
  • 44,6 % étaient des “early adopters”, ayant acheté leur  iPad en avril ou mai 2010;
  • traditionnelles dont les journaux et la télévision.

Temps d’utilisation et satisfaction très élevés:

  • Plus de 9 répondants sur 10 se sont dit très satisfait ou moyennement satisfait de leur achat;
  • Plus de 6 répondants sur 10 ont rapporté passer plus d’une heure par jour sur leur iPad et près de 3 sur 10 ont dit l’utiliser plus de 2 heures par jour.

Les usages prédominants:

  • Suivre les dernières nouvelles et les reportages : 84.4%;
  • Lecture de livres, journaux et magazines : 81.5%;
  • Surfer sur Internet : 80.8%;
  • Courriel : 75.8%;

Le iPad, bourreau de l’imprimé ?

  • La vaste majorité de ceux qui lisent au moins une heure de nouvelles sur leur iPad chaque jour, c’est-à-dire 9 répondants sur 10, prétendent qu’ils sont très enclins (71,8 %) ou relativement enclins (21,2 %) à utiliser des applications de nouvelles plutôt que d’utiliser un fureteur pour aller sur le site d’un journal.  Les résultats sont similaires même chez les utilisateurs plus modérés, suggérant qu’ils préfèrent les applications de nouvelles au fureteur;
  • Sur les 931 participants ayant indiqué être abonnés à des quotidiens imprimés, il y a une corrélation non négligeable entre la consommation de nouvelles via le iPad et la probabilité d’annulation du journal imprimé. Par exemple, plus de la moitié (58,1 %) des répondants recevant un quotidien imprimé et utilisant leur iPad au moins une heure par jour ont dit être très enclin à annuler leur abonnement dans les 6 mois à venir;
  • Plus un répondant utilisait le iPad pour consommer des nouvelles, plus il utilisait d’autres médias électroniques pour les nouvelles;
  • Près de 9 répondants sur 10 (89,2 %) ont dit utiliser aussi un ordinateur pour consommer des nouvelles durant la journée;
  • Pas moins de 99 % des répondants ont indiqué utiliser leur iPad au moins une fois par jour afin de consommer des nouvelles.

Source:  iPad news apps may diminish newspaper print subscriptions in 2011, Reynolds Journalism Institute

À propos de l'auteur

gbeliveau

Vice-président d’Index Web Marketing, Guillaume a étudié en communication. Sa spécialité est la publicité en ligne. Guillaume fait preuve de sens critique et s’illustre par sa diplomatie, sa bonne humeur et sa consommation abusive de café.