Inside / Gestionnaire de projets @Montréal

25.05.18 | L'agence / Nouvelles

Par Eva Dieudonné

Bienvenue dans le premier épisode d’Inside Index. Chaque deux semaines, nous vous invitons à découvrir notre agence via des interviews exclusives de nos experts.
Cette semaine nous vous présentons l’interview de Manon, gestionnaire de projets à Index Montréal.

Z n’est pas la finalité pour moi

Manon Saint-Ellier, originaire de Laval en France, est entrée dans la compagnie il y a bientôt 2 ans. Fraîchement arrivée à Montréal après 3 ans d’expérience dans la gestion de projets, elle rencontre Jeremy le fondateur de l’agence Index qui lui propose de devenir gestionnaire de projets. Du brief au kick-off, elle encadre l’équipe et est en charge de soutenir une belle relation de confiance avec le client tout au long du projet, “l’objectif est de créer une vraie relation avec le client”. Pour Manon, être gestionnaire de  projets, c’est avant tout la responsabilité de coordonner le bon déroulement des projets de A à Z. “Il s’agit d’un poste à la croisée des chemins avec les autres départements de l’entreprise : ventes, stratégie, production, facturation.”

Entre le leadership démocratique et collégial

En management on parle souvent d’une grille qui permet d’identifier plusieurs types de leadership, la grille managériale de Blake & Mouton. Celle-ci présente 5 types de leadership: autocratique, paternaliste, démocratique, collégial et nonchalant. Alliance de deux styles, telle est la direction entreprise par Manon chez Index. “Le leadership amène à prendre des décisions. Je pense que je suis un mix entre démocratique et collégial. Démocratique pour l’aspect humain, qui me tient très à coeur. Collégial, pour l’esprit d’équipe et le fait qu’il n’y ait pas au Canada de différences hiérarchiques”

Je vais être challengée par les clients avec certaines questions et je veux pouvoir être sûre de pouvoir apporter un avis d’expert aussi précis

Pour Manon, chaque avis à de l’importance. Traiter au quotidien avec des experts dans un domaine si précis et poussé que le web marketing nécessite de laisser la place à chacun d’entre eux. “Si l’expert m’affirme que c’est la meilleure solution je lui accorde davantage d’importance. Je peux lui poser des questions et le challenger car je risque moi-même d’être challengée par les clients avec certaines questions et je veux être sure de pouvoir apporter un avis d’expert aussi précis qu’ils le font eux-mêmes.” Aussi, il est essentiel pour elle de savoir véhiculer l’avis d’expert au client, qui ne sont pas toujours familiers au vocabulaire employé et à notre univers. Une dimension éducative s’impose!

Les idées des stagiaires font avancer le processus

En agence, il y a toujours des stagiaires, puis des experts avec plus d’expérience. Pas toujours facile d’évaluer tous les avis, décisions et suggestions. Manon met toujours l’accent sur la capacité individuelle de chaque employé à se différencier et à proposer de belles initiatives, il est important de les valoriser. “L’avis des experts passera forcément en priorité car un expert a de l’expérience. Il a le mot final dans le processus décisionnel avec le client. Cependant, je reste à l’écoute de toutes propositions. “Stagiaire” au fond n’est qu’un titre, pas toujours représentatif du potentiel de la personne; un stagiaire peut avoir appris beaucoup de choses pendant les études, dans d’autres stages, ou expériences professionnelles”.

Une équipe multiculturelle est valorisant pour une entreprise

Index c’est 20 employés, stagiaires et contractuels dans 4 villes différentes (Montréal, Toronto, Sao Paulo et Bordeaux). Manon gère l’équipe aux bureaux de Montréal mais se coordonne également avec les gestionnaires de projets de Sao Paulo et Toronto pour assurer la cohérence des projets. Index Montréal c’est une équipe franco-québécoise, la langue est similaire mais les cultures profondément différentes. “Il faut faire attention parce que chaque culture a ses habitudes, le tutoiement et le vouvoiement par exemple. C’est bon d’avoir l’avis de chacun et de faire attention à certains termes qu’on emploie. Par exemple moi en tant que française qui arrive à Montréal il y a certaines choses que je ne peux pas mettre en place comme je le faisais en France, donc il faut essayer de bien comprendre la culture qui nous entoure, la culture des clients mais aussi celle des employés.”

C’est le moment de faire mes preuves!

La vie d’une chargée de projets est remplie de challenges et cas spécifiques avec lesquels il faut savoir dealer, coûte que coûte. Manon revient sur un challenge qu’elle a eu durant son expérience chez Index. “Je gère des projets d’industries variées, etre à l’aise dans toutes est un vraie challenge. On s’identifie toujours plus à certaines. Dans l’industrie, automobile ou ingénierie par ex, on a beaucoup de préjugés. Ce sont des industries masculines dans lesquelles les dirigeants sont très expérimentés. Lors des meetings, cela peut-être intimidant. Mais je me dis toujours, ils t’écoutent tous, c’est le moment d’affirmer ton expertise. Et c’est ce que je fais à chaque fois! J’aime ce sentiment de faire ses preuves auprès des clients, mais aussi de soi-même”

Le succès d’un projet? La relation client!

Avec plus de 600 mandats à son actif, il y en a eu des clients, des projets, des réussites et des défis. Manon est très pragmatique face à cela et traite tous les clients de la même façon. “Tu peux avoir un gros projet hyper intéressant, mais si derrière il n’y a pas de confiance et une bonne relation, le projet sera forcément moins agréable à gérer. Mais, quand il y a des difficultés c’est aussi ce qui rend le projet challengeant car il y a une relation à installer.”

“Tu peux tout accomplir dans la vie si tu as le courage de le rêver, l’intelligence d’en faire un projet réaliste et la volonté de voir ce projet mené à bien” (Sydney Friedman).”

Le projet, Manon, elle ne l’aime pas seulement quand il est fini ! “C’est comme un bouquin, tu commences à le lire t’as pas envie de fermer la dernière page parce que c’est une belle histoire mais tu as pas envie qu’il se termine.”

Communication. Efficacité. Organisation

La communication est l’atout clé pour Manon. Il est évident qu’il faut dans un premier temps comprendre le marketing digital, mais il est primordial de savoir communiquer régulièrement, avoir les bonnes infos, s’adapter à son auditoire en gardant clarté et rigueur, “le chef de projet est la voix d’Index”. Le chef de projet gère plus d’une vingtaine de projets actifs en même temps, concrètement c’est plusieurs courriels par jour – reçus et envoyés ; des meetings d’équipe et rencontres clients chaque semaine, des appels téléphoniques chaque jour. Il faut faire preuve de souplesse “ il y a une grande part d’imprévu dans le poste”!

Veille, analyse, formation, optimisation et constante évolution: le secret de la performance

L’objectif premier de l’agence est d’atteindre les meilleurs résultats possibles. Au début de chaque mandat, nous définissons les métriques à suivre et à améliorer. Tracker les objectifs, c’est ce qui nous permet d’optimiser notre stratégie SEO et nos campagnes web.

Nous analysons les sessions des visiteurs afin de comprendre leur parcours sur les sites web. Nous souhaitons avant tout la satisfaction du client. Chaque semaine, nous étudions les résultats et nous faisons des optimisations. Nous créons aussi des rapports complets qui permettent au client de voir l’évolution de ses résultats. Ils sont la base d’une relation durable avec les clients. Nous aspirons à être leader dans notre secteur, pour cela, nous nous formons continuellement, nous nous remettons en questions, et nous faisons constamment de la veille.

En tant que gestionnaire de projet, je dois m’assurer que tous les termes du mandat soient toujours respectés!

Très peu de mandats sans renouvellement, belle chose pour une agence!

“Je peux comprendre qu’un client démarre avec un projet à court terme parce qu’il ne connaît pas l’agence. Le temps dépend également du type de projet. Mon objectif a moi ne dépend pas de la durée du mandat, même si on crée des bases plus solides lorsque l’on travaille sur un projet à long terme. Notre intérêt (aussi bien pour le client que l’agence) est et reste de proposer la meilleure stratégie possible et d’optimiser les premières semaines pour atteindre les résultats souhaités rapidement.”

– La question d’Arianne, directrice administrative chez Index –

Une situation dans laquelle tu as dû faire face à une urgence, qui sortait de ton cadre habituel de travail?

“C’était un vendredi soir, un gros problème de tracking est survenu et il fallait que cela soit résolu avant le lundi. Je n’étais pas chez moi à ce moment-là et je ne pouvais avoir accès à mon ordinateur, je suis rentrée, j’ai communiqué avec Jeremy. Il était au Brésil à ce moment là, décalage horaire donc, nous avons échangé, il a travaillé sur le problème et nous avons tout réglé à temps. Le lendemain matin, j’ai de nouveau vérifié que tout était correct. C’est ce que j’appelle un beau travail d’équipe!”


Rendez-vous dans 2 semaines pour la prochaine édition d’Inside Index, la seule chronique vous permettant de découvrir la vie d’une agence experte en web marketing!

À propos de l'auteur

Eva Dieudonné

Des questions?

Contactez-nous