Native ads, le futur de la publicité ?

21.11.13 | Nouvelles

Par Laura Cusenier

Vous avez sans doute remarqué beaucoup d’effervescence autour des native ads ces derniers mois. Le Native Advertising Summit s’est tenu  ce 12 novembre à Chicago, l’occasion de faire le point sur ce format publicitaire controversé. Alors, les native ads sont-ils le future de la publicité ?

native ads

 

Les native ads, qu’est-ce que c’est?

  • Leur forme : les native ads se caractérisent par leur forme. Celle-ci est judicieusement conçue de manière similaire à celle du site ou de l’application sur lesquelles elles apparaissent. Un atout qui fait leur force, puisque les trois quarts des internautes ne l’identifient pas comme du contenu publicitaire. En reprenant par exemple la charte graphique du site, la publicité semble en effet « naturelle ».
  • Leur fond : en plus de posséder une forme qui les rend invisibles, les contenus publicitaires se doivent d’adopter  le format adéquat. Prenons l’exemple de Youtube sur lequel une vidéo sera plus appropriée qu’une photo.
  • Liens sponsorisés: ils sont déjà intégrés de manière fluide dans les résultats de recherche Google et autres moteurs de recherche.
  • Sur les médias sociaux : tout le monde connaît les histoires sponsorisées sur Facebook ou les tweets sponsorisés sur Twitter. Ces formats ont favorisé l’émergence du native advertising.

Les native ads, une nouvelle forme de publicité ?

Cette forme de publicité payante n’est pas nouvelle dans la pratique. Index Web Marketing s’y exerce déjà en publiant des articles sur des plateformes de gestion de contenu.  Ce sont des articles à visée informative relayant du contenu de marque. Les native ads vivent actuellement une transformation. Nous assistons à la reconnaissance du fait que les marques peuvent elles aussi produire du contenu de grande qualité, capable de bien s’intégrer avec le contenu des journalistes.

D’où viennent les native ads?

Le comportement des consommateurs change et les audiences publicitaires se fragmentent. Alors qu’avant la majorité de l’audience se retrouvait devant la télévision, elle y est désormais de moins en moins présente. Les professionnels ont dû étudier de nouveau à quels endroits les consommateurs passaient leur temps. Comment est-ce que je peux aligner mon contenu avec leurs exigences ? Comment est-ce que je peux devenir partie prenante de leur expérience utilisateur ? « Je veux une solution publicitaire non interruptive » est la réponse qu’ils ont trouvée. Les créateurs de contenu sont en possession de ce format qui représente le meilleur compromis à l’heure actuelle. Les consommateurs sont obligés de voir la publicité mais celle-ci n’interrompt pas leur navigation.

Quel avenir pour les native ads?

Les entreprises qui sont déjà présentes -ou désirent l’être- sur le marché de la publicité en ligne se demanderont : « Quelle type de contenu fonctionne le mieux pour le native advertising? » « Quel ROI est-ce que je peux espérer avec le native advertising et comment m’y prendre? » Ces formats personnalisés ont encore besoin de standard afin de permettre aux annonceurs de les implémenter aussi facilement que des bannières publicitaires. Néanmoins, de plus en plus d’initiatives sont prises en ce sens. BIA / Kelsey rapporte qu’entre maintenant et 2017, les recettes provenant des natives ads vont presque tripler, passant de 1,63 milliard à 4,57 milliards de dollars $. Et ce, en comptant seulement les recettes des réseaux sociaux.

Pour vous aider dans votre stratégie publicitaire, faites confiance aux experts de notre agence Web à Montréal. Index Web Marketing vous garantie les premières positions dans les résultats de recherche Google Adwords. Cliquez ici pour nous contacter.

À propos de l'auteur

Laura Cusenier

Des questions?

Contactez-nous